Plusieurs enseignants ont été agressés, ce jeudi 16 février, alors qu’ils tenaient une assemblée générale en vue de l’installation d’un bureau du Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes), à la faculté des sciences politique et de l’information de l’Université d’Alger 3.

« Un groupe d’enseignants tenait une assemblée générale pour l’élection d’un bureau du Cnes pour l’université Alger 3. Un groupe de jeunes a fait irruption dans la salle des enseignants où nous étions réunis et a violenté des enseignants dont un a été blessé à la main », a relaté une enseignante présente sur place. « Ils nous ont dit qu’on n’avait pas le droit d’installer un bureau du Cnes vu qu’il existe déjà » a ajouté la même source.

Des éléments de la police sont intervenus suite à cette agression, mais les auteurs ont pu quitter les lieux sans être inquiétés, a-t-on appris de même source. « Au-delà de la dignité de l’enseignant qui est bafouée, aujourd’hui on s’en prend à son intégrité physique » s’insurge la même enseignante qui ajoute « On ne se sent plus en sécurité au sein même de l’université, (…) cela est inacceptable et scandaleux ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE