Visas et immigration : Canada annonce de nouvelles mesures
Visas et immigration : Canada annonce de nouvelles mesures

Tous les voyageurs à destination du Canada et originaires de pays normalement exemptés de visas, tels que les Etats européens, seront obligés dès le 30 septembre de produire une autorisation de voyage électronique (AVE) payante, a indiqué mardi le ministère canadien de l’Immigration.

Après plusieurs reports en raison de problèmes techniques pour se procurer cet AVE, ce système est obligatoire à compter de fin septembre. Le voyageur doit procéder à la demande en ligne et il lui en coûte sept dollars canadiens (un peu moins de cinq euros).

Equivalent canadien du programme de dispense de visa en vigueur aux Etats-Unis depuis 2008 (Esta), l’AVE devait initialement être obligatoire dès l’hiver dernier.

« Les voyageurs étrangers dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada ou qui transitent par le Canada doivent obtenir une autorisation de voyage électronique », prévient le ministère.

« N’attendez pas la dernière minute pour faire votre demande », a précisé le gouvernement car « le traitement de certaines demandes peut prendre plusieurs jours ».

Pour les ressortissants de la plupart des pays, la demande est toutefois traitée en quelques minutes. Faute de cet AVE, des voyageurs pourraient être interdits d’embarquer à bord d’un avion à destination du Canada dès le 30 septembre.

Les citoyens américains, les Français habitant à Saint-Pierre et Miquelon qui sont obligés de transiter par le Canada pour prendre un vol pour la métropole, ou les passagers d’un avion faisant escale de façon impromptue au Canada, sont dispensés de cet AVE.

Si le Canada est membre du Commonwealth, les Britanniques sont également obligés d’être en possession d’un AVE en cours de validité. Seule exception, la reine Elizabeth II qui est aussi chef d’Etat en titre du Canada et les membres de la famille royale.

(AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE