Mohamed Lachemi, professeur algérien de génie civile diplômé de l’Université des sciences et de la technologie d’Oran (USTO), a été installé aux postes de président et vice-chancelier de l’université de Ryerson à Toronto (Canada).

Ce professeur algérien, qui travaille à l’université de Ryerson depuis 1998, a été investi de ses fonctions vendredi 30 septembre, alors que sa nomination avait eu lieu au cours du mois d’avril dernier; précise le site internet de ladite université.

Outre son diplôme de professeur en génie civile, Mohamed Lachemi est également titulaire d’un doctorat en génie des structures délivré par l’université canadienne de Sherbrooke et a occupé brièvement le poste de professeur invité en Sciences appliquées à l’université d’Artois, en France.

Mohamed Lachemi a également supervisé la création de la nouvelle Faculté des sciences au sein de l’université à la tête de laquelle il est aujourd’hui. Il a également représenté cette même université lors de diverses collaborations internationales, notamment en Pologne, en Allemagne, en Afrique du Sud, en Grande-Bretagne et en Inde.

Lors de son installation comme 9ème président et vice chancelier de Ryerson, ce professeur algérien a promis de faire de cette université « une destination de choix pour des penseurs, innovateurs et partenaires créateurs et brillants ».

Il est à préciser que ce n’est pas la première fois qu’un algérien accède à de hautes fonctions dans un pays étranger, Mohamed Lachemi vient ainsi rejoindre d’autres noms comme Farid Boumahdaf ou encore Madjid Boutemeur, tous contraints à fuir l’Algérie à cause du manque d’opportunités et de la bureaucratie qui y règnent hélas en maîtres.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE