Le discours de Amar Saâdani accusant l’ancien patron des renseignements algériens, Mohamed Mediène, dit Général Toufik et Rachid Nekkaz, candidat malheureux à la candidature de la présidentielle de 2014, continue à enflammer le web algérien.

Adepte du buzz et de la communication 2.0, Rachid Nekkaz, ancien franco-algérien revenu en Algérie pour se porter candidat à la présidence, ressort une ancienne vidéo devant l’appartement du secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN) à Paris, où il était empêché par la police française.

Rachid Nekkaz se filme avec son mobile au moment qu’il est porté par des agents de police française et éloigné de la propriété de Amar Saâdani, pour dire aux algériens que ce dernier est protégé par la France.

Il est à rappeler que le SG du FLN, Amar Saâdani, a fait son entrée politique avec un discours qualifié par les observateurs, de procès public contre le général Toufik devant les cadres de son parti en l’accusant d’avoir mis le feu à Gherdaia, In Salah et Ouergla tout en faisant venir Rachid Nekkaz de France, cette dernière serait derrière toute les présumées manœuvres selon Amar Saâdani.

Cliquer sur la vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE