«Sept millions d'Algériens en France» : la polémique enfle
«Sept millions d'Algériens en France» : la polémique enfle

«Sept millions d’Algériens en France», la polémique enfle en France sous prétexte de crainte populiste promue par l’extrême-droite voulant croire aux Français que le nombre de musulmans dans le pays est conséquent et peut influer considérablement sur les échéances électorales.

En effet, la polémique a commencé après la publication d’un sondage commandé à L’Institut français d’opinion publique (IFOP) et publié par Le JDD le 18 septembre. L’IFOP a interrogé 15 459 personnes de 15 ans et plus, représentatives de la population française pour son sondage, dont 874 qui se disent de confession musulmane. Cela représente environ 5,6 % des répondants. Si l’on applique ce ratio à l’ensemble de la population française, on arrive donc à une estimation de 3 millions de musulmans sur la base de cette étude, rapporte Le Monde.

Les sympathisants de l’extrême droite française contestent vivement ce sondage et déplore une sous-estimation du nombre des musulmans en France « Si le nombre d’Algériens en France est de 7 millions comment dire que le nombre de musulmans est de 3 millions ?!» s’indigne un internaute sur twitter.

«De nombreux sites d’extrême droite ont en effet relayé, en février 2015, des propos prêtés à Bernard Emié, ambassadeur de France en Algérie. Dreuz cite ainsi le site France-Algérie, qui lui-même dit s’être appuyé sur Lexpressiondz. Ce dernier, quant à lui, ne donne pas sa source, mais rapporte cette phrase, que M. Emié aurait prononcée au cours d’une visite à « l’université de Tlemcen » au début de février 2015» rajoute la même source.

De son côté l’ambassadeur de France en Algérie nie avoir tenu de tel propos et le discours prononcé par l’ambassadeur français le 3 février 2015 à l’université en question, consultable sur le site de l’ambassade, ne contient pas cette phrase, ni aucune déclaration comparable.

LAISSER UN COMMENTAIRE