Alger en 2035, un projet promoteur Adopté le mois de mai passé par les élus de l’APW d’Alger à la majorité et présenté au grand public en vidéo (Voir ci-dessus). Le Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme de la wilaya d’Alger (PDAU-2015-2035), se veut révolutionnaire et prétend donner un nouveau cachet architectural à la capitale.

Le wali d’Alger Abdelkader Zoukh a indiqué lors de la session ordinaire de l’Assemblée consacrée au débat et à l’adoption du PDAU de la wilaya d’Alger que les hautes autorités du pays accordent un interêt particulier à ce projet stratégique.

Il a ajouté que l’élaboration de ce plan qui a duré plus de huit (08) ans a mis à contribution des experts et des spécialistes, affirmant qu' »il n’y aura aucune incidence sur les terres agricoles ».

Il a rappelé que le dossier sera soumis ultérieurement au ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville avant d’être examiné et approuvé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Dans une déclaration à l’APS, M. Mohamed Yazid Gaouaoui, directeur de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction à la wilaya d’Alger, a indiqué que l’adoption du dossier en question signifiait l’entame de l’examen de 169 dossiers liés aux plans d’occupation des terres à travers 57 communes réparties à travers la capitale et devrait contribuer à résoudre le problème du foncier dans la wilaya.

Le plan directeur d’aménagement et d’urbanisme a été soumis aux élus locaux des différentes communes de la wilaya afin qu’ils donnent leurs avis, à la société civile, aux universitaires, aux étudiants et techniciens. Ainsi, 1 700 observations ont été émises.

Ce plan permettra également le renforcement de la baie d’Alger qui sera consacrée ville méditerranéenne voire mondiale sur une longueur de plus de 650 hectares outre la consécration d’une superficie de près de 300 hectares à l’investissement touristique et 500 hectares à l’investissement économique.

Selon le même responsable, ce plan qui n’est pas seulement une réhabilitation de la capitale, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement durable et globale, axé sur le partenariat entre les secteurs public et privé pour la création d’espaces économiques concurrentiels.

De son côté, le président de l’APW Alger, Abdelkrim Bennour a indiqué que l’étude de ce dossier a pris beaucoup de temps dans le souci de donner un nouveau visage à la capitale et améliorer la vie quotidienne de ses habitants.

Pour sa part, le président de la commission d’urbanisme et de l’habitat à l’APW Alger, Abdelkader Safi, a présenté un rapport devant les élus, dans lequel il a mis en exergue les objectifs et les caractéristiques de ce plan.

Il a cité les problèmes dont font face 26 communes dont le manque du foncier pour la réalisation de projets de logements publics, ce qui a nécessité le recours à d’autres communes voire d’autres wilayas voisines.

Il a indiqué que ce plan devra réduire ce problème par le recours à d’autres assiettes foncières notamment celles qui ont été mal exploitées lors des plans précédents.

Le même responsable a rappelé par ailleurs le constat de l’étude relative à ce plan concernant le déséquilibre dans la répartition démographique ainsi que la question du vieux bâti.

Le rapport du plan dont le résumé a été présenté par un bureau d’études portugais, relève aussi un développement urbanistique anarchique dans la capitale durant les dernières années, une dégradation des sites historiques, le manque d’infrastructures et les normes de qualité et de durabilité outre le problème de la circulation routière.

Les études relèvent également, selon le même responsable, que tout le foncier immobilier inscrit dans le cadre du plan précédent comme zones urbainisables, a été exploité.

Avec APS

2 Commentaires

  1. C’est de la poudre aux yeux, les algériens veulent des solutions à leurs problèmes aujourd’hui et non pas les anesthésier jusqu’à 2035, la vérité, le gouvernement algérien ne voit pas plus loin que son nez.le président avait dit un jour que « l’Algérie et l’Afrique du Sud sont les seuls pays au monde qui peuvent construire 1 million de logements par an . que l’Algérie peut organiser 2 coupes du monde, mensonge à gogo

LAISSER UN COMMENTAIRE