Ahmed Ouyahia s’en remet une nouvelle fois aux binationaux, après les avoir ternis avant l’adoption de l’article 51 du projet de la révision constitutionnelle qui exclut les binationaux des hautes responsabilités de l’État.

En janvier 2016, le Secrétaire Générale du RND avait convié les binationaux aspirant à accéder aux postes de « ministre, ambassadeur, wali… » de « rendre leur passeport étranger« .

Cette fois, Ahmed Ouyahia va plus loin encore, et considère que les binationaux n’ont d’autres liens avec l’Algérie que « celui d’un passeport algérien« . Pour le chef de cabinet de la Présidence, les binationaux font du pays « un lieu de résidence parmi tant d’autres (…). Ils ont des comptes bancaires ici et d’autres ailleurs » a-t-il déclaré lors d’une réunion qu’il a tenue avec la commission Jeunesse de son parti.

Dans le même sillage, le SG du RND met en garde « la jeunesse algérienne en général » contre les pièges que « tendent ceux qui ont un pied ici et un autre là-bas« .

2 Commentaires

  1. En attendant, cet individu regarde, passif, les milliers de jeunes algeriens ( ou les encourage à) rejoindre l’étranger pour y travailler apres avoir été formés par l’Algérie. Le pays se vide progressivement de sa jeunesse.

  2. L’etat Algerien par le biais du FLN et des amicales des Algeriens en France avait demander il y’a quelques annees lors d’un congres a Paris avec les jeunes issus de l’immigration, de prendre la nationalite francaise afin de peser sur la politique francaise et qu’en aucun cas ils perdront la nationalite francaise. Aujourd’hui Ayet ouyahya qui ne peut s’exprimer qu’en francais, fait l’inverse en s’attaquant aux bi nationaux au lieu d’ameliorer le quotidien des jeunes algeriens pour les empecher de fuire par n’importe quel moyen l’Algerie. Cette diaspora Algerienne constitue une matiere grise et un apport de devises pour l’Algerie en ces moments de crises . Il est tant de changer de comportement Mr ouyahia et arreter d’avoir peur que des membres de cette diaspora integrent votre systeme pour plus de democratie, de liberte et surtout une lutte feroce contre la corruption, la haggra et la bureaucratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE