Après la campagne que l’organisation nationale des Zaouïas a mené pour la réhabilitation de l’ancien ministre de l’énergie, Chakib Khelil, cible d’un mandat d’arrêt international émis par le procureur de la république au près du tribunal de Sidi M’hamed à Alger, le président de ladite organisation revient à la charge et affiche ses ambitions.

Traditionnel soutien de Abdelaziz Bouteflika depuis son retour en Algérie pour briguer son premier mandat en 1999, jusqu’à son quatrième. Le porte parole et président de l’organisation nationale des Zaouïas ne cache pas leur intention de suivre «aveuglement le président Abdelaziz Boutefla» pour un cinquième mandat «si dieu le veut» précise t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE