Vers le retour des dirigeants de l'ex-FIS sur la scène politique ?
Vers le retour des dirigeants de l'ex-FIS sur la scène politique ?

Décidément l’ombre de l’ex-Front Islamiste du Salut (FIS) parti dissout dans les années 90 plane toujours. Les leaders de ce parti qui a prôné une idéologie causant plusieurs homicides durant la décennie rouge en Algérie accélèrent leurs rencontres depuis plusieurs semaines, notamment à Constantine.

A en croire Liberté, les dirigeants de l’ex-FIS se préparent à une éventuelle reprise des activités politiques, à la veille des législatives de 2017. Ali Belhadj et ses acolytes se rencontrent régulièrement dans une villa sise à Constantine louée dans l’objectif de tenir des réunions discrètes où le retour à la scène nationale sous les casquettes de différents partis politiques d’obédience islamiste revient à chaque fois à leur ordre du jour. « Ces derniers prévoient de “se fondre dans la masse”, en adhérant à d’autres formations, pour pouvoir ensuite revenir dans le paysage politique, sous une fausse bannière » rapporte la même source.

Après la Réconciliation nationale qui les a réhabilité en tant que citoyens à part entière, les dirigeants de l’ex-FIS cherchent à présent une réhabilitation politique.

Ali Belhadj se sent motivé par les dernières législatives marocaines qui ont enregistrée une forte montée des islamistes, estime encore le même quotidien. Notons que cette nouvelle démarche pourra conforter davantage les dirigeants de l’ex-FIS, tant que le gouvernement de Abdelmalek Sellal s’oppose uniquement à la réhabilitation du FIS comme entité politique officiellement reconnue.

LAISSER UN COMMENTAIRE