En Israël depuis le 17 septembre pour une visite «culturelle» avec d’autres intellectuels, l’écrivain Kabyle Karim Akouche était l’invité de la chaîne de télévision I24News pour parler de ses ouvrages ainsi que ses positions par rapport à l’islamisme et la laïcité.

Karim Akouche s’exprime sur sa visite en Israël qu’il qualifie de difficile «Quand on est Kabyle, né dans un pays comme l’Algérie qui n’a pas de relations diplomatiques avec Israël» avant d’expliquer qu’il est pour «les passerelles et contre les murs, pour le dialogue et la paix, découvrir l’autre au lieu de le juger» dit-il.

L’écrivain Algérien installé au Québec depuis 2008, chroniquer du haffington Post Québec et auteur du roman « Allah au pays des enfants perdu », se dit un défenseur de la laïcité qu’il considère comme «un digue qui nous sépare de l’islamisme» en qualifiant les islamistes de «néo-fascistes».

L’écrivain Kabyle, Karim Akkouche, est en visite de «mémoire» à Israël depuis le 18 septembre , accompagné d’une délégation composée d’écrivains, d’intellectuels et de journalistes.

+D’INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE