Une journaliste agressée dans une activité du FLN
Une journaliste agressée dans une activité du FLN

La journaliste de la chaîne de télévision Eldjazaïria TV, Manel Bellala, a été prise à parti par un « vulgaire individu » au cours d’une activité de l’Union nationale des étudiants algériens (Unea), une organisation satellitaire appartenant au FLN.

Manel Bellala a raconté à ses confrères de la presse le calvaire que lui a fait subir un individu ayant participé aux activités de ladite organisation. Le syndicat national des journalistes (SNJ) a rapporté dans un communiqué que « notre consœur a été prise à partie par un vulgaire individu, lui-même élément d’une véritable milice qui fait office de «service d’ordre» et qui sévit à chaque fois qu’il s’agit d’une grande manifestation publique du parti, depuis 2013. » 

La victime s’apprêtait à s’entretenir avec le ministre de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar, quand ledit agresseur est violemment intervenu en lui donnant des coups « au niveau de la poitrine et a s’est mis à l’insulter » a-t-elle témoigné.

La victime de cet agissement moyenâgeux a décidé de porter plainte contre cette organisation satellitaire du parti de Amar Saâdani. Le SNJ et de nombreux professionnels de la presse ont affiché leur soutien indéfectible à leur consœur qui a été à l’abri du pire si ce n’était l’intervention des journalistes qui se trouvaient sur les lieux. « Le syndicat, qui assure notre consœur de son soutien total et sans réserves, (…) tient, et avec insistance, à attirer l’attention des responsables de la DGSN sur les risques physiques réels que ladite milice fait courir, à chaque occasion, d’abord à la famille de la presse mais aussi à des militants du parti lui-même » lit-on sur le même communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE