Humilié par son prof de sciences islamique parce qu’il s'appelle «Massinissa»
Humilié par son prof de sciences islamique parce qu’il s'appelle «Massinissa»

Faute de plus d’un demi siècle d’endoctrinement, de dénie identitaire et d’abrutissement dans une école dogmatique qui forment des générations d’algériens qui se haïssent et adorent les idoles historiques des pays de l’orient.

Un élève du lycée Maâmir Belkacem (ex-technicum) à Ngaous (80 km de Batna) était victime d’un comportement discriminatoire de la part de son enseignant des sciences islamiques lors de sa première science de la rentré scolaire.

Le crime du jeune écolier n’est autre que de porter le prénom du roi unificateur de la Numidie, Massensen (Massinissa) qui, selon cet enseignant, est «un mécréant» et en somme, un prénom de la «Djahileya» (l’âge noir avant l’islam).

Qui t’a donné ce prénom ? lui demande-t-il avec morgue. Le lycéen lui répond innocemment : « Mon père ». Et au professeur de s’emporter contre l’élève et le père : « Pourquoi il t’a donné un prénom d’un kafir (mécréant) » ? se permet-il de tancer le lycéen.

Les propos humiliants et racistes de l’enseignant ont été recueillis par un activiste culturel chaouis qui compte déposer une plainte contre cet enseignant raciste «Je lui ai proposé de porter plainte contre ce professeur dès que j’aurai l’aval de son père» rapporte un média électronique algérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE