Les filles non-voilées interdites d'accès au lycée : la toile s’affole - kabylie News
Les filles non-voilées interdites d'accès au lycée : la toile s’affole - kabylie News

«La daechisation de la société», «Inquisition du moyen age» … Etc, étaient les commentaires des internautes algériens découvrant l’information révélée par la presse électronique algérienne, qui fait état de l’interdiction d’accès au lycée aux filles non-voilées.

En effet, les parents et les élèves du lycée de la cité 1 600 logements à Sebbala (Draria), étaient surpris par un agent de sécurité, lequel les informent que les «filles non-voilées n’avaient pas le droit d’accéder à l’enceinte éducative et qu’elles devaient mettre un foulard sur la tête avant d’y espérer».

Sûr de lui (Agent de sécurité NDLR), il a sommé les parents, qui accompagnaient leurs enfants, de «bien éduquer leurs filles». Les parents de ces élèves ont juré de ne pas se laisser faire et de remuer ciel et terre pour que cet énergumène soit sanctionné, tout en déplorant la nonchalance du directeur de l’établissement. DIA

Choqués par les propos de l’agent de sécurité, les parents d’élèves ont demandé voire le directeur qui a «brillé avec son absence au premier jour de la rentrée scolaire» laissant les commandes à un agent de sécurité « qui dicte aux élèves et leurs parents les bonnes mœurs et insulte leur éducation sous-prétextes religieux», rapporte un média électronique algérien.

Ils ont (Parents d’éleves NDLR) considéré que le port ou non du voile relève des libertés individuelles et qu’il n’appartient pas à un «ignare et frustré qui n’a certainement jamais mis les pieds dans un lycée d’imposer le port du voile ou quoique ce soit aux élèves». Il s’agit en somme d’un grave dérapage dans un établissement scolaire !. DIA

 

L’information fait le tour du web et affole les internautes qui déplorent «une atteinte à la vie privée des élèves et leurs libertés individuelles» ainsi qu’un «abus de pouvoir» et absence des autorités compétentes qui «devaient réprimander ce genre d’agissement contraires à la constitution algérienne».

 

2 Commentaires

  1. c’est quoi çaaa .ils ont rien trouver pour faire des illusions politique .ohhhhh
    voila encore une praatique anti-islam car l’islam dit لا إكراه في الدين

LAISSER UN COMMENTAIRE