Benghabrit : Le grave dérapage ethniquo-raciste d'un manuel scolaire contre les amazighs
Benghabrit : Le grave dérapage ethniquo-raciste d'un manuel scolaire contre les amazighs

La classification ethnique venue dans un manuel parascolaire, interprétée comme une discrimination raciale contre les amazighs qualifiés de «mélange de Chaouis, Kabyles … ETC» , a mis du huile sur le feu de la polémique qui enfle toujours sur les réseaux sociaux, suite au remplacement du nom de la Palestine par celui d’Israël dans un manuel scolaire.

Mais cette deuxième affaire ne peut inculper le ministère de l’éducation nationale à sa tête la controversée, cible de toutes les attaques des islamo-conservateurs, Nouria Benghabrit.

Ce dérapage raciste est l’oeuvre de la maison d’édition privée et indépendante de la tutelle, Dar El Houda, implantée dans la zone industrielle d’Ain M’lila (Wilaya d’Oum El Bouaghi), éditant le manuel parascolaire «Atlas d’Algérie et du monde» destiné aux élèves du préscolaire.

Lire : Ecole : Comprendre le complot contre Nouria Benghabrit

Comme plusieurs autres livres parascolaires destiné à la commercialisation par des éditions d’orientation islamiste, ce livre se permet des statistiques qui n’ont aucune base scientifiques et balance des informations non-vérifiées, sur des bases purement idéologiques, dans le seul objectif de vendre plus.

Pour rappel, le livre «Atlas d’Algérie et du Monde» édité en arabe par Dar El Houda, classifie les algériens comme étant «80% d’origine ethnique arabe et 20% comme mélange entre Chaouis, Kabyles, Mzab et Touaregues».

LAISSER UN COMMENTAIRE