Issad Rebrab s'attaque au marché asiatique : Cevital investira 195 millions d'Euros au Sri Lanka
Issad Rebrab s'attaque au marché asiatique : Cevital investira 195 millions d'Euros au Sri Lanka

Le richissime homme d’affaires, Issad Rebrab, patron du plus grand groupe industriel en Algérie CEVITAL, s’oriente de plus en plus vers l’étranger dans ses investissements, un choix stratégique pour le capitaine de l’industrie algérienne qui ne cesse de dénoncer les obstacles des autorités dans son pays.

En effet, le journal Sri Lanka Daily News dans sa version anglophone révèle que la neuvième fortune d’Afrique, Issad Rebrab en l’occurrence, va investir 195 millions d’Euros dans une raffinerie de sucre et une usine d’huile végétale.

Dans une entrevue accordée audit journal, Issad Rebrab a révélé qu’il a déjà trouvé un partenaire local qui «propose une assiette de 100 hectares pour le projet.» dit-il avant de donner les délais de 24 mois pour la concrétisation du projet «si les autorités donnent le feu vert» rapporte la même source.

Issad Rebrab enchaîne que c’est un investisseur local qui lui a proposé l’idée en lui expliquant les avantages et les inconvénients  du Sri Lanka «Je voyais que le Sri Lanka dépense des millions pour importer du sucre alors que le pays pouvait non seulement s’auto-suffire, mais devenir un exportateur dans le monde. » affirme Issad Rebrab.

Voir : VIDEO. Issad Rebrab revient à la charge et critique le gouvernement

Le patron de CEVITAl a déclaré dans la même entrevue que son groupe investira 150 millions d’euros pour construire une raffinerie du sucre, une centrale électrique ainsi qu’« une autre somme de 45 millions d’euros sera investie pour la production de l’huile végétale. » avant d’ajouter « Notre objectif est de produire 1,2 million de tonnes par an et nous allons certainement acheter plus de 50% de notre canne à sucre chez les fermiers car nous devons les soutenir également » révèle Issad Rebrab.

Pour rappelle, Issad Rebrab a eu à maintes reprises, des conflits avec les autorités algériennes suite à ses déclarations reprochant au gouvernement de bloquer ses investissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE