Le ministère de la Culture a indiqué mercredi dans un communiqué que la « non programmation » du documentaire « Vote Off » du réalisateur algérien Fayçal Hammoum aux 14e Rencontres cinématographiques de Béjaia(Rcb), relevait « des compétences et attributions exclusives de la commission de visionnage ».

L’association « Project’heurts », organisatrice de cette manifestation, avait dans un communiqué rendu public mardi, annoncé que le documentaire « n’avait pas reçu le visa de projection ».

Le réalisateur avait, quant à lui, qualifié dans une lettre publique la non programmation de son film qui devait être projeté jeudi en avant première de « cas flagrant de censure ».

Le ministre de la Culture a précisé que « le film Vote Off comporte des contenus portant atteinte aux symboles de l’Etat et de sa souveraineté », rappelant que la décision de la commission « composée d’experts et de professionnels », « ne relève aucunement de considérations liées à l’art cinématographique mais procède de l’application de la loi ».

Le ministère de la Culture a, par ailleurs, exprimé son soutien aux rencontres cinématographiques de Béjaia, considérées comme un « acquis important » dans le domaine du cinéma et de la culture en général.

Produit par Thala Films, le documentaire a été tourné lors des dernières élections présidentielles de 2014.

Vingt-six autres films dont une grande partie présentés pour la première fois en Algérie, sont au programme de ces rencontres qui se poursuivent à la cinémathèque de Bejaia jusqu’au 9 septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE